La mort, selon les sauvages, est une grande femme fort belle, à laquelle il ne …

 La mort, selon les sauvages, est une grande femme fort belle, à laquelle il ne manque que le coeur. 

Cartes de Condoléances

Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Carte de condoléances Temps
Le problème, c’est que vous pensez avoir le temps.… Lire la Suite
L'amour ne disparait jamais
L’amour ne disparaît jamais… la mort n’est rien. (Saint Augustin)… Lire la Suite
On est seul
On est seul ici, et ta lumière me manque.… Lire la Suite
Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Le malheur de l'avoir perdu
Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.… Lire la Suite
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Carte de condoléances Souvenir
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître
Carte de condoléances Amour
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.… Lire la Suite
Notre existence
Notre existence se trouve entre deux éternités.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Des fleurs blanches pour un enterrement
L’offrande de fleurs de deuil permet d’exprimer des émotions que les mots même ne sauraient jamais décrire avec toute la
Fleurir une tombe
Rendre hommage à un défunt ne doit pas seulement se limiter à la période du deuil. Il est aussi important
Mourir chez soi
Retourner chez soi, auprès de ses proches, pour mourir là où on a vécu, tel est le souhait exprimé par
Anniversaire d’un décès : envoyer des fleurs
Même plusieurs années après une cérémonie funèbre, il est toujours opportun de se souvenir du décès des personnes chères. L’anniversaire

Condoléances: Messages

Je sais que tu as passé des jours difficiles avec la douleur de perdre un être cher, j’espère que le
Je sais que tu as passé des jours difficiles avec la douleur de perdre un être cher, j’espère que le
Je suis atterré par la terrible nouvelle. Je suis de tout cœur avec vous.
Je suis atterré par la terrible nouvelle. Je suis de tout cœur avec vous.… Lire la Suite
C'est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de XXXX. Nous désirons vous témoigner toute notre affection.
C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de XXXX. Nous désirons vous témoigner toute notre affection.
Nous ne pourrons jamais dire au revoir à un homme qui restera à jamais dans notre coeur.
Nous ne pourrons jamais dire au revoir à un homme qui restera à jamais dans notre coeur.… Lire la Suite

Condoléances: Citations

Tant que l'on ne sait pas ce qu'est la vie, commen…
Tant que l’on ne sait pas ce qu’est la vie, comment peut-on savoir ce qu’est la mort ?… Lire la
 J’ai beau mourir, l’univers continue. Cela ne me console pas si je suis autre q…
 J’ai beau mourir, l’univers continue. Cela ne me console pas si je suis autre que l’univers. Mais si l’univers est
 Le silence est rempli de toute vie, mais la mort est cachée dans le discours ab…
 Le silence est rempli de toute vie, mais la mort est cachée dans le discours abondant. … Lire la Suite
 Les vivants, en effet, savent qu'ils mourront, mais les morts ne savent rien du…
 Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront, mais les morts ne savent rien du tout. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Voici la mort du ciel, Agrippa d'Aubigné
Voici la mort du ciel en l’effort douloureux Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux. Le ciel
La mort des amants
Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d’étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
"L'Horloge", Charles Baudelaire.
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi ! Les vibrantes Douleurs dans
Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
Copy link
Powered by Social Snap