La mort ne dure qu'une seconde : la première. …

 La mort ne dure qu’une seconde : la première. 

Cartes de Condoléances

Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Après tout ce temps ... Tu me manques encore chaque jour.
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler (A. Camus)
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons, il semble que le temps s'arrête.
La vie a une fin comme une lumière de bougie s'éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Avec vous, sincères condoléances.
Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.

Condoléances: Articles

Il n'est pas toujours évident de trouver les mots à dire à une personne qui a perdu un être cher.
De plus en plus souvent, la crémation est l’option choisie pour les funérailles. Aussi offrir des fleurs pour une crémation
Loin d’être réservé aux personnes âgées, l’écriture d’un testament est un acte essentiel si l’on ne souhaite pas suivre les
Une alternative à la thérapieLes mots ne sont pas la seule façon d’exprimer nos sentiments : on peut aussi danser

Condoléances: Messages

Il faut avoir vécu cette terrible épreuve pour comprendre l'intensité de votre douleur. En vous assurant de notre affection, nous
Bien que la vie soit maintenant assombrie par la douleur, gardez à l'esprit s'il-vous-plaît que la famille et les amis
Le malheur qui vient de vous toucher, vous et votre famille, nous a pétrifié. Nous sommes de tout coeur avec
En partageant votre peine profonde, nous voulons vous aider à l'atténuer.

Condoléances: Citations

 A quoi serviraient les morts, sinon à aimer les vivants davantage ? 
 On doit des égards aux vivants ; on ne doit aux morts que la vérité. 
On meurt de l'essentiel lorsqu'on se détache de tout.
 A désinfecter de la vie ce qu'elle abrite de mort, c'est la vie même qui est frappée. 

Condoléances: Poèmes

Mère, quel doux chant me réveille ? Minuit ! c'est l'heure où l'on sommeille. Qui peut, pour moi, venir si tard Veiller et
J'ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs Je marche, sans trouver de bras qui me secourent, Puisque je ris
Fable IX, Livre I. La mort, reine du monde, assembla certain jour,  Dans les enfers, toute sa cour.  Elle voulait
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi ! Les vibrantes Douleurs dans
Copy link
Powered by Social Snap