La mort, ce serait le rêve si, de temps en temps, …

La mort, ce serait le rêve si, de temps en temps, on pouvait ouvrir un oeil.

Cartes de Condoléances

Nous comprenons la mort
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
L'amour ne disparait jamais
L’amour ne disparaît jamais… la mort n’est rien. (Saint Augustin)… Lire la Suite
Le deuil est le prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Le problème, c'est que vous pensez…
Le problème, c’est que vous pensez avoir le temps.… Lire la Suite
Il est une tristesse
Il est une tristesse si profonde qu’elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)… Lire la
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
L'amour et l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Les promesses de la jeunesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
Vivre avec la douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Fleurir une tombe
Rendre hommage à un défunt ne doit pas seulement se limiter à la période du deuil. Il est aussi important
Envoyer des fleurs de deuil
Il n’est pas toujours évident de trouver les mots à dire à une personne qui a perdu un être cher.
Fleurs de deuil : quoi écrire sur un ruban ?
Qu’il s’agisse d’un ami défunt, d’un collègue ou d’un proche, il est de coutume d’envoyer des fleurs de deuil le
Comment présenter ses condoléances à un collègue de travail ?
Quand un collègue de travail perd un proche, on ne sait bien souvent pas comment se comporter. Comment réconforter cette

Condoléances: Messages

Je n'ai pas les mots pour vous soulager de votre douleur. S'il y a quelque chose que je peux faire
Je n’ai pas les mots pour vous soulager de votre douleur. S’il y a quelque chose que je peux faire
Il est des douleurs difficiles à consoler mais quelques mots peuvent les apaiser. Quand le chagrin aura pu s'enfuir, il
Il est des douleurs difficiles à consoler mais quelques mots peuvent les apaiser. Quand le chagrin aura pu s’enfuir, il
Veuillez accepter mes condoléances les plus sincères, les mots ne peuvent pas exprimer la tristesse que vous ressentez en ce
Veuillez accepter mes condoléances les plus sincères, les mots ne peuvent pas exprimer la tristesse que vous ressentez en ce
Mes sincères condoléances à vous et votre famille. C'était une personne vraiment adorable et gentille. Il va nous manquer.
Mes sincères condoléances à vous et votre famille. C’était une personne vraiment adorable et gentille. Il va nous manquer.… Lire

Condoléances: Citations

 Tout est bon dans la vie, même la mort. …
 Tout est bon dans la vie, même la mort. … Lire la Suite
 Quand le moment viendra d'aller trouver les morts, J'aurai vécu sans soin, et …
 Quand le moment viendra d’aller trouver les morts, J’aurai vécu sans soin, et mourrai sans remords. … Lire la Suite
 Chacun de nous est un gouffre ; on a la tête qui tourne quand on regarde au fon…
 Chacun de nous est un gouffre ; on a la tête qui tourne quand on regarde au fond.  … Lire
 Et si la mort n'était qu'un mot ? …
 Et si la mort n’était qu’un mot ? … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Comme un dernier rayon, André Chenier
Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre Anime la fin d’un beau jour, Au pied de l’échafaud j’essaye encor
Le voilier
Je suis debout au bord de la plage ; Un voilier passe dans la brise du matin et part vers
Derniers vers
L’heure de ma mort, depuis dix-huit mois,  De tous les côtés sonne à mes oreilles,  Depuis dix-huit mois d’ennuis et
Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
Retour haut de page