La conformité est la mort de l'âme. …

 La conformité est la mort de l’âme. 

Cartes de Condoléances

Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
Le malheur de l'avoir perdu
Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.… Lire la Suite
Toute ma vie je me souviendrai
Toute ma vie je me souviendrai de sa gentillesse. Je suis de tout coeur avec vous.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Le vrai tombeau
« Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants » (Jean Cocteau)… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Carte de condoléances Prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Carte de condoléances Force
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

L'enfant en deuil
Eloigner l’enfant ne signifie pas le protéger Dans notre société, la mort est devenue un tabou, ce qui se manifeste
Le chemin du deuil : envoyer des fleurs
Aujourd’hui, il n’y a aucune difficulté d’envoyer des fleurs de deuil pour rendre hommage à un défunt. Avec les services
Vivre les fêtes après un deuil
Les fêtes de fin d’années sont toujours difficiles à vivre pour les personnes endeuillées, car elles les plongent dans un
La musique d'enterrement
Depuis la nuit des temps, la musique escorte les morts vers leur dernière demeure et accompagne les vivants dans le

Condoléances: Messages

Je prends une vive part à votre chagrin. Affectueusement et tristement.
Je prends une vive part à votre chagrin. Affectueusement et tristement.… Lire la Suite
Bouleversés par cet événement tragique, nous prenons part à votre douleur et vous adressons nos plus sincères condoléances. Soyez assuré
Bouleversés par cet événement tragique, nous prenons part à votre douleur et vous adressons nos plus sincères condoléances. Soyez assuré
Bouleversés par cette soudaine disparition, ils nous est difficile de trouver les mots justes. Sachez que nous sommes tout proches
Bouleversés par cette soudaine disparition, ils nous est difficile de trouver les mots justes. Sachez que nous sommes tout proches
C'est une bien triste nouvelle que je viens d'apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous
C’est une bien triste nouvelle que je viens d’apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous.

Condoléances: Citations

 Votre agonie est longue, Votre mort est certaine. …
 Votre agonie est longue, Votre mort est certaine. … Lire la Suite
 La mort s'apprend comme le reste, avec patience, avec peine. Il faut le vouloir…
 La mort s’apprend comme le reste, avec patience, avec peine. Il faut le vouloir. … Lire la Suite
 Ce qui dure, c'est l'indifférence. Rien ne tient mieux à l'arbre qu'une branche…
 Ce qui dure, c’est l’indifférence. Rien ne tient mieux à l’arbre qu’une branche morte. … Lire la Suite
 La vertu n'a besoin que d'elle-même ; elle rend l'homme aimable durant sa vie, …
 La vertu n’a besoin que d’elle-même ; elle rend l’homme aimable durant sa vie, et mémorable après sa mort.  …

Condoléances: Poèmes

Le mort joyeux
Dans une terre grasse et pleine d’escargots  Je veux creuser moi-même une fosse profonde,  Où je puisse à loisir étaler
Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
Le dernier adieu, de René-François Sully Prudhomme
Quand l’être cher vient d’expirer,  On sent obscurément la perte,  On ne peut pas encor pleurer :  La mort présente
Coquetterie posthume
Quand je mourrai, que l’on me mette,  Avant de clouer mon cercueil,  Un peu de rouge à la pommette,  Un
Copy link
Powered by Social Snap