Je cherche la clé des évasions vers ces pays désir…

Je cherche la clé des évasions vers ces pays désirés, et c’est peut-être la mort.

Cartes de Condoléances

Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
L'amour et l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Ceux que nous avons tant aimés
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.… Lire la Suite
Vivre avec la douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec… Lire la Suite
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Le malheur de l'avoir perdu
Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.… Lire la Suite
Nous comprenons la mort
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
Il est une tristesse
Il est une tristesse si profonde qu’elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)… Lire la
La nuit la plus sombre
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo… Lire la Suite

Condoléances: Articles

La crémation, de plus en plus pratiquée
La crémation occupe une place de plus en plus importante dans les pratiques funéraires françaises. Aujourd’hui, 32% des décès donnent
Exprimer sa douleur par l'art
Une alternative à la thérapie Les mots ne sont pas la seule façon d’exprimer nos sentiments : on peut aussi
Fleurs de deuil : quoi écrire sur un ruban ?
Qu’il s’agisse d’un ami défunt, d’un collègue ou d’un proche, il est de coutume d’envoyer des fleurs de deuil le
Des fleurs blanches pour un enterrement
L’offrande de fleurs de deuil permet d’exprimer des émotions que les mots même ne sauraient jamais décrire avec toute la

Condoléances: Messages

S'il a quitté cette terre il ne nous quittera jamais vraiment, car il est toujours vivant dans nos cœurs et
S’il a quitté cette terre il ne nous quittera jamais vraiment, car il est toujours vivant dans nos cœurs et
Sincères condoléances à vous et votre famille pour la perte incommensurable que vous avez subi. Dans ces moments-là les mots
Sincères condoléances à vous et votre famille pour la perte incommensurable que vous avez subi. Dans ces moments-là les mots
Le malheur qui vient de bouleverser votre famille m’a pétrifié. Sachez que je suis de tout cœur avec vous. Soyez
Le malheur qui vient de bouleverser votre famille m’a pétrifié. Sachez que je suis de tout cœur avec vous. Soyez
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection. Puissiez-vous être réconforté par tout l’amour qui vous

Condoléances: Citations

 Celui-là n’est pas mort quand sa pensée, avec toute sa force et sa sagesse, dem…
 Celui-là n’est pas mort quand sa pensée, avec toute sa force et sa sagesse, demeure vivante près des vivants. … Lire
 Une sentence de mort est une chose superbe à lire à haute voix. …
 Une sentence de mort est une chose superbe à lire à haute voix. … Lire la Suite
 Ce que je suis n'est qu'une préparation à ce que je serai.  …
 Ce que je suis n’est qu’une préparation à ce que je serai.  … Lire la Suite
 Une mauvaise vie vaut mieux qu’une belle mort. …
 Une mauvaise vie vaut mieux qu’une belle mort. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Derniers vers
L’heure de ma mort, depuis dix-huit mois,  De tous les côtés sonne à mes oreilles,  Depuis dix-huit mois d’ennuis et
"La mort et le bûcheron", Jean de la Fontaine.
Un pauvre Bûcheron, tout couvert de ramée, Sous le faix du fagot aussi bien que des ans Gémissant et courbé,
Arrêtez les pendules
Arrêtez les pendules, coupez le téléphone, Empêchez le chien d’aboyer pour l’os que je lui donne, Faites taire les pianos
Sur la mort, de René-François Sully Prudhomme
I.   On ne songe à la Mort que dans son voisinage :  Au sépulcre éloquent d’un être qui m’est
Retour haut de page