Comment voulez-vous que la postérité juge équitablement tous les morts ? Commen…

 Comment voulez-vous que la postérité juge équitablement tous les morts ? Comment les interroger dans l’ombre où ils fuient ? Dès qu’on pourrait être juste envers eux, on les oublie. 

Cartes de Condoléances

Je suis de tout coeur avec vous
Je suis de tout coeur avec vous, mes sincères condoléances.… Lire la Suite
Le deuil n'est pas l'absence d'amour
Le Deuil n’est pas l’absence d’Amour, le Deuil est la preuve que l’Amour est toujours là.… Lire la Suite
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Tout disparaît
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Nous partageons
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Si l'instant est douloureux…
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite

Condoléances: Articles

La musique d'enterrement
Depuis la nuit des temps, la musique escorte les morts vers leur dernière demeure et accompagne les vivants dans le
Acheter des roses pour un enterrement
Présenter ses condoléances avec un bouquet de fleurs est avant tout une tradition. Ceci constitue un bel hommage à l’endroit
 Condoléances : envoyer des fleurs de deuil exotiques
Les fleurs exotiques sont magnifiques. Si vous voulez présenter vos condoléances ou rendre un bel hommage au défunt, vous pouvez
Condoléances: 20 textes pour la perte d'une mère
La perte d’une mère est une immense perte. Trouver les mots de sympathie pour consoler une personne qui a perdu

Condoléances: Messages

En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection. Puissiez-vous être réconforté par tout l’amour qui vous
Ma Chère XXXX, c’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de XXXX. Accepte ce petit mot
Ma Chère XXXX, c’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de XXXX. Accepte ce petit mot
J'ai été fort surpris et peiné d'apprendre le décès si brutal, je suis de tout coeur avec vous. Ma famille
J’ai été fort surpris et peiné d’apprendre le décès si brutal, je suis de tout coeur avec vous. Ma famille
C'est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux. C'est avec
C’est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux. C’est avec

Condoléances: Citations

 Une nation s'éteint quand elle ne réagit plus aux fanfares ; la décadence est l…
 Une nation s’éteint quand elle ne réagit plus aux fanfares ; la décadence est la mort de la trompette. … Lire
Quand nous sommes, la mort n’est pas là, et quand …
Quand nous sommes, la mort n’est pas là, et quand la mort est là, c’’est nous qui ne sommes pas
 Savoir ce qu'on sera, c'est vivre comme les morts. …
 Savoir ce qu’on sera, c’est vivre comme les morts. … Lire la Suite
 Tout homme qui craint la mort, n'est capable de rien de grand. …
 Tout homme qui craint la mort, n’est capable de rien de grand. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Au bord de la forêt, d'André Lemoyne
À Madame Sureau-Bellet.     I.   L’hirondelle frileuse au loin s’était enfuie.  Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. 
Le dormeur du Val, Arthur Rimbaud.
C’est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D’argent ; où le soleil,
La Sérénade, de Sophie d'Arbouville
Mère, quel doux chant me réveille ?  Minuit ! c’est l’heure où l’on sommeille.  Qui peut, pour moi, venir si
"L'Horloge", Charles Baudelaire.
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi ! Les vibrantes Douleurs dans
Retour haut de page