Suicide d'un proche: que faire ?

Il est important de se rappeler que vous pouvez survivre à la douleur. Il peut y avoir des moments où vous pensez que vous n y arriverez jamais, mais vous pouvez.

Voici quelques conseils :

  • Certains luttent avec ce qu'il faut dire aux autres. Faîtes ce qui vous paraît être le mieux, mais la plupart des survivants de suicidés ont jugé préférable de simplement reconnaître que leur proche était décédé par suicide.
  • Vous pouvez constater que cela aide à atteindre à la famille et les amis de le dire franchement. Parce que certaines personnes peuvent ne pas savoir quoi dire, vous pourriez avoir besoin de prendre l'initiative de parler du suicide, de partager vos sentiments, et bien sûr leur demander leur aide .
  • Même si cela peut sembler difficile, maintenez le contact avec d'autres personnes. C'est particulièrement important durant les premiers mois, remplis de stress, après le suicide d'un être cher .>
  • Gardez à l'esprit que chaque personne pleure à sa manière. Certaines personnes vont au cimetière chaque semaine, d'autres trouvent qu'il est trop douloureux d y aller.
  • Chaque personne fait son deuil à son propre rythme, il n'y a pas de calendrier pour la guérison.
  • Les anniversaires, les anniversaires, les jours fériés peuvent être particulièrement difficiles. Vous pouvez également rencontrer des vagues inattendues de tristesse , c'est une partie normale du processus de deuil .
  • Certains survivants de suicidé trouvent un réconfort dans une communauté religieuse ou spirituelle.
  • Beaucoup de survivants utilisent les arts crétifs comme aide, en tenant un journal, en écrivant de la poésie, en faisant de la musique .
  • Essayez de prendre soin de votre propre bien-être, prenez rendez-vous avec votre médecin pour un examen.
  • Soyez indulgent envers vous-même. Lorsque vous vous sentirez prêt, commencez à aller de l'avant dans votre vie. Un nouveau départ pour profiter de la vie n'est en rien une trahison de votre bien-aimé, mais plutôt un signe que vous avez commencé à guérir.
  • Vous serez en lutte avec le "pourquoi" du suicide, jusqu'à ce que vous n'ayez plus besoin de savoir " pourquoi " ou jusqu'à ce que vous soyez satisfait de réponses partielles .
  • Vous pouvez vous sentir accablé par l'intensité de vos sentiments , mais tous vos sentiments sont normaux.
  •  La colère , la culpabilité , la confusion et l'oubli sont des réponses communes . Vous n'êtes pas fou, vous êtes en deuil.
  •  Prenez chaque journée comme elle vient, une à la fois.
  •  Donnez-vous le temps de guérir .
  •  Rappelez-vous, ce choix n'était pas le vôtre, et vous n'étiez pas la seule influence dans la vie de l'autre.
  •  Sachez qu'il existe des groupes de soutien qui peuvent être utiles . Si vous ne pouvez pas en trouver un, demandez à un professionnel pour aider à démarrer un.

Image: Flickr Creative Commons/jinterwas

Suivez-nous sur Facebook