Le deuil au travail

Quatre conseils pour reprendre le travail quand on est en deuil

Le deuil bouleverse nos vies, dérègle le quotidien et remet en question des choses que l'on croyait acquises. Après avoir perdu une personne que l'on aimait, il est souvent extrêmement difficile de retourner dans le monde du travail. Et pourtant, reprendre une activité « normale » est généralement bénéfique : se replonger dans le train-train quotidien, être entouré de ses collègues et penser à autre chose qu’à sa douleur permet d’atténuer  sentiment de désespoir et tendances dépressives.   

  1. Réapprenez à discuter de tout et de rien Il peut être difficile, dans un premier temps, d’interagir avec vos collègues qui, même s’ils savent ce qui vous est arrivé, continuent leur vie comme si de rien n’était. Le temps s’est arrêté pour vous, mais pas pour eux. Et quand on est en deuil, une question aussi  anodine et inoffensive que  « Comment vas-tu ? » peut être douloureuse à entendre. Si vous n’arrivez pas  à répondre « Bien », parce que ce serait un mensonge ou parce que vous pensez que ce serait une insulte pour la personne que vous avez perdue, répondez à la place « Content d’être de retour ! » ou « Je suis très occupé ! ». Elaborez ainsi des réponses toutes faites qui vous permettront d’esquiver le sujet douloureux dans les conversations anodines, et de retrouver un semblant de normalité. 
  2. Concentrez-vous Dans un premier temps, vous aurez sans doute du mal à vous concentrer. Adoptez des gestes et des stratégies qui vous aideront à accomplir vos tâches. Si écouter de la musique vous apaise, demandez à votre manager s’il est possible de porter des écouteurs à certains moments de la journée. Et si penser à l’énorme projet qui doit absolument être bouclé avant la fin du mois vous décourage, découpez-le en petites tâches très simples et moins intimidantes. Utiliser un minuteur pour découper la journée en petites tranches de travail peut également être efficace pour réduire le stress et rester productif. 
  3. Trouvez un refuge Quand vous sentez que vous allez craquer, ne restez pas à votre bureau ou à votre poste de travail. Mettez au point un petit rituel, en choisissant un lieu où vous pourrez passer quelques minutes à pleurer et à reprendre vos esprits en toute intimité. Cela peut être la salle de pause quand elle est déserte, un bureau vide, un coin de jardin ou encore un escalier. Surtout, n’amenez jamais personne dans votre repère. Il faut que cet endroit soit « rien qu’à vous », pour que vous vous y sentiez toujours en sécurité. 
  4. Négociez Après un décès, il y a souvent beaucoup à faire, entre les préparatifs des funérailles, les démarches administratives, et la réorganisation du quotidien. Or, votre patron et vos collègues ont tout intérêt à ce que votre vie revienne le plus vite possible à la normale. Avant de reprendre le travail, discutez avec votre supérieur pour savoir si vous pouvez profiter de plus de flexibilité dans vos horaires, déléguer certaines tâches, éviter les déplacements professionnels ou travailler en partie depuis chez vous. Cela vous permettra de faire la transition en douceur.

Suivez-nous sur Facebook

Trouver une citation

Je n'ai pas peur de mourir, j'ai peur de ne pas avoir assez vécu...

... Ou un message de condoléances

Très cher XXXX, j’ai été très émue d'apprendre la disparition de ton (Papa, Maman, Frère…). Reçois mes pensées les plus affectueuses, et sache que je suis à tes côtés dans cette épreuve. Il a vécu sa maladie avec un grand courage. Dans son sommeil éternel, il va enfin connaître le repos. Si tu as besoin de quoi que ce soit, sache que je suis là. XXXX t’assure également de toute son amitié. Je t’embrasse très fort.

Partagez une carte